• Fournitures et outillage utilisés

     

    - du plâtre de moulage (disponible dans certaines grandes surfaces de bricolage ou en magasin d'arts graphiques); 

    - pour les rochers : moules Noch-Woodland scenics; 

    - pour le mur de soutènement : moule Werkstatte Spörle; 

        1 petite  louche à bec verseur (rayon ménage des grandes  surfaces) ou une cuillère à soupe ;

     -   1 fourchette ;

    - 1 cuillère;

    -    1 récipient pour préparer le mélange;

    - une spatule.

    Les moules werstatte Spörle sont disponibles sur commande  directement chez cet artisan allemand. Le catalogue peut être obtenu par mail à l'adresse suivante:

      klaus.spoerle@t-online.de 

     

    Etapes

    Avant la première utilisation d'un moule, il faut le laver abondamment avec de l’eau savonneuse pour éliminer la pellicule grasse souvent présente à la surface.

    Les moules de rochers ne reposent pas à plat. Pour soutenir le moule pendant la prise du plâtre, il est conseillé de le poser dans un bac remplis de sable. Pour ma part,  j'ai bricolé des supports en polystyrène en fonction de la forme de chacun des moules utilisés. J'ai utilisé une scie à fil chaud de marque Proxxon. J'ai été étonné par les possibilités de cet outil   !

    On peut l'utiliser pour découper des plaques de polystirène avec plus de facilité qu'un cutter et moins de déchet qu'une scie classique. Grâce à la grande souplesse du fil, on peut lui donner la forme que l'on veut, ce qui permet une grande créativité.

    3073

     

    3074

    3075

     

    Avant chaque utilisation d'un moule, il est conseillé d'en humidifier l’intérieur  avec de l’eau et un peu de liquide vaisselle pour permettre au plâtre de mieux s’introduire dans les multiples anfractuosités.

    J'ai versé une une petite quantité d’eau dans un récipient, versé du plâtre et mélangé le tout avec une fourchette pour rendre le mélange homogène .

    Mélanger assez longtemps permets aussi de faire remonter les bulles d'air à la surface. Celles qui n'éclatent pas peuvent être enlevées avec une cuillère.

      

    Le plâtre doit être suffisamment liquide pour bien se répandre dans tous les recoins du module. Mais pas trop sinon sinon le moulage se casse facilement.

    Avec l'expérience, je dirais qu'il vaut mieux préparer de petites quantités (de quoi remplir un moule ou deux pas plus) car quand le plâtre commence à prendre, il reste très peu de temps pour le verser dans les moules avant qu’il ne soit plus liquide. A ce moment, c’est trop tard et il faut le jeter.

    Pour les quantités, j'ai procédé empiriquement: j'ai arrêté d'ajouter du plâtre lorsque le mélange n’a plus absorbé le plâtre qui restait alors en surface.   

    Après avoir retiré les dernières bulles, je verse lentement le mélange dans le moule. Verser lentement et en tenant le récipient qui contient le mélange le plus près possible du moule permets d'éviter que de nouvelles bulles apparaissent.

    Il vaut mieux verser le plâtre au moins  jusqu'au niveau du bord du moule car il arrive qu'un peu d'eau remonte en surface après un certain temps.  Une spatule permet alors d'égaliser la surface du moulage. L'éliminer va faciliter le séchage.

     

     Pour le moulage de gros rocher, il peut être intéressant d’incorporer des chutes de polystirène dans le mélange pour alléger le poids du moulage.

     

     

    3078

     

    3079

     

    Après 1 journée, il est déjà possible de démouler : retourner les moules  sur une surface plane et  soulever légèrement le moule sur chacun des 4 côtés  puis le retirer délicatement de l’ensemble de la pièce moulée.  Laisser sécher plusieurs jours.

    3083 

     3085

    Le mur de soutènement est très réussi.

    Nettoyer les moules après utilisation et les talquer. Stocker les moules de façon à ce qu’ils ne se touchent pas.

     Bibliographie sur le sujet

     - "40 recettes pour le décor", hors-série Locorevue (LRPresse);

    - "Villeneuve pied de rampe épisode 4", article paru dans Loco-Revue n°751 (02/10) page 64.  

      

     


    1 commentaire
  • 3064

    Fournitures et outillage :

    1 plaque de polystirène extrudé;

    1 cutter,  une scie, idéalement : une scie "fil à chaud"

    1 latte;

    1 crayon

    1 pot de colle pour polystirène ou colle à bois

    Etapes :

    Le polystirène extrudé a de nombreux avantages, notamment : il est résistant et facile à travailler. Contrairement à son cousin le polystirène expansé que l'on trouve dans les emballages, sa découpe ne libère pas de nombreux petits grains blancs.

    Je découpe la plaque de polystirène à la scie et au cutter. La découpe est assez facile mais le cutter à lame sécable supporte mal le traitement et je dois utiliser plusieurs morceaux de lame.

    Plus tard, je m'offrirai une scie à fil chaud, mais j'y reviendrai plus tard.

     

    3065

    Je découpe la plaque à la forme de la menuiserie du diorama.

    3066

    J'empile les morceaux pour atteindre la hauteur voulue. Le côté droit comprendra un massif rocheux.

     3067

     Le côté gauche comprendra un étang, dont le tracé est grossièrement dessiné au centre sur un morceau séparé qui me permettra de faire un étang avec la possibilité de recommencer si c'est raté. Il y aura aussi un chemin qui y mène et un arbre.

    Après avoir placé les morceaux sans les coller pour m'assurer que tout s'agençait bien, je colle avec de la colle Perfax pour polystirène (de la colle à bois convient aussi). Je dispose des poids le temps du séchage.

    Les angles peuvent être adoucis par une lime ou du papier de verre.

     

    3070

     A très bientôt pour faire des rochers !

    Hervé, 27 novembre 2010

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  • 1430

    But de ce blog

     

    Au départ, je ne pensais pas faire un blog. Cependant, il est toujours intéressant pour les amateurs de ce beau loisir d’échanger leurs expériences.

      

    Jusqu’à maintenant, je communiquais par mail avec mes copains du club à ce sujet, ou bien nous nous invitions à consulter des albums photos sur Picassa. Mais les mails finissent dans la corbeille et l’espace gratuit disponible sur Picassa a des limites vites atteintes.

     

    Pour garder une trace des expériences intéressantes et pour plus de souplesse, j’ai donc créé ce blog. Du coup, le public cible n’est plus seulement formé par les copains. J’en ai donc profité pour parler du modélisme ferroviaire en général.

     

    Le but de ce blog est donc multiple:

     

    - présenter succinctement ce beau loisir qu’est le train miniature;

    - fournir aux amateurs des informations diverses qui, je l’espère, leur seront utiles;

    - présenter mes réalisations personnelles (expériences bonnes ou mauvaises).

     

    La rubrique « Un monde merveilleux » n'a pas la prétention d'être ultra complète sur ce loisir mais présentera briévement les caractéristiques du modélisme ferroviaire et expliquera pourquoi ce hobby est si intéressant.

     

    Si pour vous, ce loisir se limite à faire tourner constamment un petit train sur un ovale de voie posée à même le sol du salon, vous allez être étonné.

    Pour un beau livre sur le sujet: "Trains Miniatures" de Clive Lamming aux éditions LRpresse (qui éditent Loco-Revue).

     

    Mes réalisations personnelles en cours sont présentées sous les rubriques « Un diorama d’essai» et « Réseau n°1 ». Elles sont présentées à la façon d'un blog, article après article en fonction de l'avancement des travaux. Le premier article présenté est donc le plus récent, il faut descendre dans la page pour trouver les articles précédents.

    La rubrique "Travaux divers" présente des travaux qui ne concernent pas mon réseau. Il s'agit essentiellement de bricolages divers pour le club (rues pavées en plâtre, murs, ...). 

      

    La rubrique « Bibliographie »  reprendra une liste d’ouvrages et de revues que j’ai trouvés particulièrement intéressants.

     

    La rubrique "Expositions"  donne une liste des expositions que j'ai appréciées plus quelques autres que je n'ai pas encore eu le plaisir de visiter mais qui sont très réputées.  

    De temps en temps, je présenterai des photos prises lors d'expositions. Ces vues ne montrent bien sûr qu'une partie de ce qu'il y avait à voir lors d'une expo, en fonction de mes goûts, mais aussi des conditions de prises de vues (assez de lumière ou pas, pas trop de monde devant le stand, etc...).

     

    La rubrique "Clubs" montre les avantages de pratiquer ce loisir en club.

     

    Rubrique "Newsletter": si vous désirez être tenu au courant des nouveautés parues sur ce site, vous pouvez vous inscrire à la newsletter (un autre moyen est de cliquer sur le flux RSS).

     

    Rubrique "Vidéos" : cette rubrique présentera une sélection de belles vidéos de réseaux, grands ou petits, de trains ou de trams, trouvées sur internet.

     

    La rubrique « Sites recommandés » dans la colonne de gauche présente brièvement mes sites préférés. Certains font rêver car ils présentent de beaux réseaux de trains miniatures, ce qui peut intéresser aussi les personnes qui ne pratiquent pas ce loisir.

    D’autres fournissent des trucs et astuces bien utiles pour la construction d’un réseau de petit train.

     

    J'y ai ajouté une liste (non exhaustive) de clubs belges. Cette liste est appelée à s'allonger, notamment avec des clubs français.

     

      

    Pour les contacts, différentes possibilités de contacts sont prévues en colonne de gauche:

    - vous pouvez m'envoyer un mail via la rubrique "Contact";

    - une rubrique "Livre d'or" est à votre disposition pour laisser vos impressions ou vos suggestions, si vous le désirez.

    Et bien sûr, vous pouvez laisser un commentaire à la suite d'un article du blog.

      Autres possibilités, toujours en colonne de gauche :

    - la possibilité de faire une recherche sur tout le site avec le module "Recherche";

    - un module "Archives", si vous n'avez plus consulté le site depuis longtemps et que vous voulez vérifier ce qui aurait été publié ces derniers mois ;

    - enfin, un module "Partager" pour partager des infos de ce site sur les réseaux sociaux.

    Bonne visite,

    Hervé.

     


    votre commentaire
  •  

     


    votre commentaire