• Il existe différentes façon de représenter l'herbe.

    L'une d'elle : planter des fibres avec un appareil électrostatique. j'ai ainsi utilisé le grassmaster Noch réf. 60131.

    Différentes hauteurs d'herbes sont présentes dans la réalité. Pour représenter celle-ci, je vais essayer:

    - fine turf pour l'herbe rase;

    - fibres de respectivement 2, 4,5 et 6,5  mm pour de l'herbe d'environ 17, 40 et 56 cm en réalité.

     

    1. Fine turf de Woodland Scenic

    But : assurer une couche de base au look végétal pour les zones qui seront recouvertes d'herbe électrostatique et figurer de l'herbe rase ailleurs.

    Je répands de la colle (ici, du scenic cement S191 de Woodland Scenics) et je travaille zone après zone.

    Je répands successivement différentes teintes de fine turf sur chaque zone, en petites quantités à chaque fois, sans couvrir complétement le sol pour plus de nuances. Les teintes sont ainsi toujours mélangées pour éviter un effet patchwork.

    Un diorama d'essai : 15. Faisons pousser de l'herbe

    Les teintes choisies sont souvent un peu jaunâtre comme il s'agit de la couche de base.

    Références utilisées:

    Un diorama d'essai : 15. Faisons pousser de l'herbe

    - Yellow grass T1343;

    - Earth Blend T1350 (très beau mélange pour une sous-couche);

    - Earth T1342;

    - Burnt Grass T1344;

    - et Green Grass T1345.

    Je place plus de vert au bord de l'étang (zone humide) et à l'endroit où je planterai l'arbre (zone ombragée). Plus de jaune au bord des voies et des rochers.

    Ces différentes teintes utilisées ensemble forment un ensemble beau et réaliste.

    Après épandage, je pulvérise à nouveau du scenic cement en brouillard léger.

    Un diorama d'essai : 15. Faisons pousser de l'herbe

    Le pulvérisateur de Woodland fonctionne mieux quand il est bien plein. Il faut bien bien protéger la voie et l'étang lors de la pulvérisation. La prochaine fois, il sera préférable de couler le gel de l'étang après le reste du décors.

     

    2. Grassmaster

     

    Quelques principes conseillés par les auteurs:

    - Travailler sur des zones réduites (environ 30 x 30 cm), zone après zone.

    - Colle non diluée selon certaines revues, très diluée selon d'autres.

    - Varier les longeurs de fibres et les teintes en fonction des zones : plus jaune (plus désséché) sur les talus et le long des voies et chemins, plus vert (plus humide) dans les vallons et les zones ombragées, plus court et jaune dans les zones rocheuses,...   .

    - Mélanger une teinte sombre avec une plus clair donne un résultat plus clair. Utile pour éviter les teintes criardes et pratique si vous ne disposez plus de certaines teintes en stock.

    Ex.: vous n'avez plus de vert printemps (clair) ? mélanger du vert été (foncé) avec du jaune paille.

    Application:

    Talus : 2 mm, 4,5  et 6,5 mm, teinte globale mi-vert, mi-jaune.

    Il faut remplir le réservoir de fibres, répandre la colle sur la zone à traiter, y planter un clou, y relier l'appareil et l'agiter doucement au dessus de la zone. Très simple.

    5157

    5159

    Après séchage complet de la colle, il reste à aspirer les fibres excédentaires avec un aspirateur et à les récupérer.

    5178

    5164

    Le long du chemin et autour de l'étang : uniquement 4,5 et 6,5 mm à dominante verte. Résultat: zones bien couvertes.

    Rochers : juste en dessous des rochers, je laisse juste le turf. Plus bas : une petite bande de hauteur 2 mm pour représenter l'herbe rase en dessous des rochers, ton assez jaune. Une bande de 4,5mm ensuite dans des tons plus verts puisque mieux exposéé à la pluie.

    Ensuite, j'ai essayé briévement de planter quelques touffes d'herbes jaunâtre à 6,5 mm  de longeur avec le cône de lappareil. Résultat assez décevants. Il vaut mieux utiliser des touffes isolées vendues dans le commerce.

    5166

    Même opinion en ce qui concerne les herbes de milieu de chemin : préfèrer les bandes d'herbe Mini Natur spécialement conçues à cet effet.

    Mon expérience : une épaisse couche de colle, bien planter le clou, agiter doucement à une hauteur d'environ 10 cm, mettre les teintes ensemble dans le réservoir mais sans les mélanger permet d'avoir des zones variées en un seul épandage à condition de faire tomber l'herbe assez longtemps au même endroit avant de passer au reste de la zone à couvrir, varier légèrement l'orientation de l'appareil et remplir le réservoir plus que nécessaire pour bien remplir la zone.

    Résultat final (la zone sans herbe, à droite, est l'endroit où je vais planter un arbre) :

    5221

    Conclusion:

    Le grassmaster Noch 60131 est un appareil simple d'emploi qui permet de représenter rapidement l'herbe. Mélanger les teintes et les longeurs de fibres permet d'obtenir un bon résultat.

    Le système montre toutefois ses limites quand ils s'agit de faire des touffes isolées ou une bande herbeuse au milieu d'un chemin.

    La prochaine étape : représentation des broussailles et buissons avec notamment des produits Heki.

    Expérience complémentaire

    Sur le réseau de mon club, la base du décors (michpap) n'avait pas encore été peinte. Comme nous voulions un résultat rapide en vue d'une ouverture prochaine du local au public, j'ai mélangé de la peinture verte (acrylique) à la colle à bois.

    Résultat assez décevant : la peinture acrylique a accéléré le séchage de la colle et les fibres imitant l'herbe n'ont pas été collées correctement partout.

    NB: Heki commercialise une colle déjà teintée en vert qui permet peut-être un travail plus efficace. Sinon, comme toujours en modélisme, il faut prendre son temps et ne pas brûler les étapes.

     

    A bientôt,

    Hervé , le 11 mars 2012 et le 26.4.2012.

     

     

    http://data0.eklablog.com/trainminiature/mod_article28724596_4f53590aa5097.jpg http://data0.eklablog.com/trainminiature/mod_article28724596_4f53590b0c0b9.jpg


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires