• Bonjour, 

    A cette étape-ci, je vais garnir la voie avec du ballast. C'est une première pour moi

    Mais avant, je vai d'abord placer une traverse à l'endroit où j'avais soudé les fils d'alimentation (cétait ma première soudure, elle est assez grossière ) :

     

      

     3812

    3813

    J'ai peint la traverse dans les mêmes tons que les autres (voir l'article "5. La voie - amélioration de son aspect").

    J'ai également désolidarisé des rails les traverses se trouvant aux extrémités de cette portion de voie (avec un cutter), afin de pouvoir plus tard insérer des éclisses et relier le diorama à d'autres portions de réseau.

    De nombreuses teintes de ballast existent. Personnellement, j'ai choisi un ballast de ton brun. En effet, le gris est souvent la teinte de départ du ballast qui progessivement brunit en passant par le vieux rosé. J'ai déjà retravaillé les traverses lors d'une étape antérieur pour les donner un aspect vieilli. D'où le choix d'un ton brun.

    Fournitures

    3814

    - ballast ton brun de Woodland Scenic, taille médium, réf. B1379;

    - colle souple Anita Décor;

    - une seringue;

    - des pinceaux en deux tailles;

    - un pulvérisateur.

    Etapes

    Je répands d'abord le ballast grossièrement, et je le réparti ensuite avec un gros pinceau. Ensuite, le gros du travail consiste répartir les grains avec un petit pinceau, de sorte que le ballast remplisse tout l'espace entre les traverses, sans les surmonter.

    3816

    Il faut aussi recouvrir la semelle de ballast, de façon à ce qu'elle ait une forme arrondie agréable à l'oeil.

    Enfin, j'ai tassé le ballast ainsi disposé, avec les doigts, pour éviter la formation de petits cratères lors de l'encollage.

     3819

    3820

    Pour fixer définitivement le résultat obtenu, j'ai mélangé un volume de colle souple Anita Décor pour 5 volumes d'eau. Cette colle permetra en principe d'atténuer le bruit de roulement des locomotives. Je lavais déjà utilisée précédemment pour coller les semelles de voie (voir article "3. La platforme de voie").

    J'ai d'abord suivi les conseils d'une revue en répandant la colle à l'aide d'une pipette, mais j'ai eu du mal à doser le débit de colle et le ballast a été emporté par endroits.

    3824

    Remettre en place du ballast pleins de colle est malaisé.

    J'ai donc utilisé ensuite une méthode un peu différente : d'abord pulvériser de l'eau additionnée de liquide vaisselle pour faciliter la pénétration de la colle. En outre, les grains chargés d'eau bougeront moins facilement quand j'ajouterai la colle.

    3822

    Les quelques gouttes de liquide vaisselle facilite la pénétration du mélange en diminuant la tension superficielle de l'eau.

    Ensuite, j'ai ajouté la colle avec une seringue dont je contrôle bien le débit (ce qui n'est pas le cas de toutes les seringues, certaines libèrent leur contenu par à-coups).

     3825

    Je n'ai pas placé de ballast aux extrémités du diorama pour faciliter un futur raccordement à d'autres portions de réseau.

     J'ai également repeint certaines traverses qui avaient été éclaboussées à l'étape n°10.

      

    Voilà le résultat après une semaine de séchage.

     

    3830

    3831

    Quelques grains sont sur les traverses, je les enlève un à un; ça prend du temps mais j'avoue avoir un faible pour les voies "ballastées" maison. Les voies avec ballast d'origine, comme la voie Fleischmann Profi ou Marklin C, sont très fiables et faciles à placer, mais elles sont beaucoup moins belles.

    De toute façon, j'apprécie peu les "réseaux spaghettis". Je préfère moins de voies et plus de décor, alors, autant les bichonner  ! 

    Bibliographie sur le sujet

    - "40 recettes pour le décor de votre réseau", hors-série Locorevue 2/ 2008, page 31;

    - "Saint-Hilaire, place au décor !", article paru dans Loco Revue n°729, avril 2008, p. 42 et suivantes.

    A bientôt,

    Hervé


    votre commentaire
  • Pour mon club, je veux faire une rue pavée et des murs en pierre.

    J'utilise les moules de Werstatte Spörle. Cet artisan allemand fabrique des moules en silicone de qualité.

    Le catalogue est disponible sur simple mail à  l'adresse suivante :

     klaus.spoerle@t-online.de 

    Si vous ne connaissez pas l'allemand, vous pouvez l'adresser en anglais. La commande se passe alors par mail également, il n'y a pas de site.

    Fournitures

    3378

    - peinture acrylique blanche, marque Amsterdam, "blanc de zinc", réf. 104;

    - peinture acrylique Noir, marque Liquitex Basics," réf. Noir d'Yvoir" 244;

    - peinture acrylique Terre d'ombre brûlée, marque Liquitex Basics;

    - moules en silicone.

    Etapes

      

    3498

     

    3500

     

    Avant chaque utilisation d'un moule, il est conseillé d'en humidifier l’intérieur  avec de l’eau et un peu de liquide vaisselle pour permettre au plâtre de mieux s’introduire dans les multiples anfractuosités.

    J'ai versé une une petite quantité d’eau dans un récipient, versé du plâtre et mélangé le tout avec une fourchette pour rendre le mélange homogène .

    Mélanger assez longtemps permets aussi de faire remonter les bulles d'air à la surface. Celles qui n'éclatent pas peuvent être enlevées avec une cuillère.

      

    Le plâtre doit être suffisamment liquide pour bien se répandre dans tous les recoins du module. Mais pas trop sinon sinon le moulage se casse facilement.

    Avec l'expérience, je dirais qu'il vaut mieux préparer de petites quantités (de quoi remplir un moule ou deux pas plus) car quand le plâtre commence à prendre, il reste très peu de temps pour le verser dans les moules avant qu’il ne soit plus liquide. A ce moment, c’est trop tard et il faut le jeter.

    Pour les quantités, j'ai procédé empiriquement: j'ai arrêté d'ajouter du plâtre lorsque le mélange n’a plus absorbé le plâtre qui restait alors en surface.   

    Après avoir retiré les dernières bulles, je verse lentement le mélange dans le moule. Verser lentement et en tenant le récipient qui contient le mélange le plus près possible du moule permets d'éviter que de nouvelles bulles apparaissent.

    Il vaut mieux verser le plâtre au moins  jusqu'au niveau du bord du moule car il arrive qu'un peu d'eau remonte en surface après un certain temps.  Une spatule permet alors d'égaliser la surface du moulage. L'éliminer va faciliter le séchage.

    En effet, le plâtre a tendance à couler au fond du moule et il y reste souvent un peu d'eau en surface après quelques minutes de sécharge. 

    3502

     

     

     

    3503

     

     Après séchage (1 journée de préfèrence), retourner les moules  sur une surface plane et de soulever légèrement le moule sur chacun des 4 côtés  puis le retirer délicatement de l’ensemble de la pièce moulée.  Laisser encore sécher plusieurs jours.

     

    3504

     

     

     

    3506

     

      

     

    3510

     

      

     

    3512

     

      Voilà le résultat avant peinture, un mur en pierre à gauche et un tronçon de rue pavée à droite.

     

    3562

     

      Mise en peinture avec un ton gris obtenu avec du noir et du blanc allongé d'eau.

     

    3563

     

      Résultat après séchage du ton de base.

     

    3581

     

      Les moules sont disponibles en différentes formes qui permettent de faire différents tournants. Au besoin, il est également possible de faire des trottoirs.

     

    3584

     

     Pour souligner la structure, une peinture noire est étendue au pinceau et immédiatement essuyée avec une éponge humide. De la sorte, la peinture noire reste uniquement dans les joints.

     

    3585

     

      Je termine en appliquant un peu de peinture blanche avec un pinceau que je frotte sur du papier avant application. Le pinceau presque sec, en ne frottant la structure des pierres que du bougt des poils, permet de donner un meilleur aspect aux pierres.

    A noter :

    - Jacques Leplat (voir son livre "Bons baisers de Ferbach") utilise toujours des couleurs diluées mais il applique plusieurs lavis successifs avec des couleurs différentes à chaque fois, ce qui intensifie progressivement  la coloration, avec des nuances différentes. A essayer une prochaine fois;

    - la prochaine fois, je peindrai les différens tronçons de rue après les avoir collés sur le réseau, de façon à camoufler plus facilement les raccords. Un peu de plâtre ou d'enduit permet aussi des transitions discrètes.

    A bientôt,

    Hervé, 11 juin 2011 .

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires