• 1. Moulage et peinture de rues pavées

    Pour mon club, je veux faire une rue pavée et des murs en pierre.

    J'utilise les moules de Werstatte Spörle. Cet artisan allemand fabrique des moules en silicone de qualité.

    Le catalogue est disponible sur simple mail à  l'adresse suivante :

     klaus.spoerle@t-online.de 

    Si vous ne connaissez pas l'allemand, vous pouvez l'adresser en anglais. La commande se passe alors par mail également, il n'y a pas de site.

    Fournitures

    3378

    - peinture acrylique blanche, marque Amsterdam, "blanc de zinc", réf. 104;

    - peinture acrylique Noir, marque Liquitex Basics," réf. Noir d'Yvoir" 244;

    - peinture acrylique Terre d'ombre brûlée, marque Liquitex Basics;

    - moules en silicone.

    Etapes

      

    3498

     

    3500

     

    Avant chaque utilisation d'un moule, il est conseillé d'en humidifier l’intérieur  avec de l’eau et un peu de liquide vaisselle pour permettre au plâtre de mieux s’introduire dans les multiples anfractuosités.

    J'ai versé une une petite quantité d’eau dans un récipient, versé du plâtre et mélangé le tout avec une fourchette pour rendre le mélange homogène .

    Mélanger assez longtemps permets aussi de faire remonter les bulles d'air à la surface. Celles qui n'éclatent pas peuvent être enlevées avec une cuillère.

      

    Le plâtre doit être suffisamment liquide pour bien se répandre dans tous les recoins du module. Mais pas trop sinon sinon le moulage se casse facilement.

    Avec l'expérience, je dirais qu'il vaut mieux préparer de petites quantités (de quoi remplir un moule ou deux pas plus) car quand le plâtre commence à prendre, il reste très peu de temps pour le verser dans les moules avant qu’il ne soit plus liquide. A ce moment, c’est trop tard et il faut le jeter.

    Pour les quantités, j'ai procédé empiriquement: j'ai arrêté d'ajouter du plâtre lorsque le mélange n’a plus absorbé le plâtre qui restait alors en surface.   

    Après avoir retiré les dernières bulles, je verse lentement le mélange dans le moule. Verser lentement et en tenant le récipient qui contient le mélange le plus près possible du moule permets d'éviter que de nouvelles bulles apparaissent.

    Il vaut mieux verser le plâtre au moins  jusqu'au niveau du bord du moule car il arrive qu'un peu d'eau remonte en surface après un certain temps.  Une spatule permet alors d'égaliser la surface du moulage. L'éliminer va faciliter le séchage.

    En effet, le plâtre a tendance à couler au fond du moule et il y reste souvent un peu d'eau en surface après quelques minutes de sécharge. 

    3502

     

     

     

    3503

     

     Après séchage (1 journée de préfèrence), retourner les moules  sur une surface plane et de soulever légèrement le moule sur chacun des 4 côtés  puis le retirer délicatement de l’ensemble de la pièce moulée.  Laisser encore sécher plusieurs jours.

     

    3504

     

     

     

    3506

     

      

     

    3510

     

      

     

    3512

     

      Voilà le résultat avant peinture, un mur en pierre à gauche et un tronçon de rue pavée à droite.

     

    3562

     

      Mise en peinture avec un ton gris obtenu avec du noir et du blanc allongé d'eau.

     

    3563

     

      Résultat après séchage du ton de base.

     

    3581

     

      Les moules sont disponibles en différentes formes qui permettent de faire différents tournants. Au besoin, il est également possible de faire des trottoirs.

     

    3584

     

     Pour souligner la structure, une peinture noire est étendue au pinceau et immédiatement essuyée avec une éponge humide. De la sorte, la peinture noire reste uniquement dans les joints.

     

    3585

     

      Je termine en appliquant un peu de peinture blanche avec un pinceau que je frotte sur du papier avant application. Le pinceau presque sec, en ne frottant la structure des pierres que du bougt des poils, permet de donner un meilleur aspect aux pierres.

    A noter :

    - Jacques Leplat (voir son livre "Bons baisers de Ferbach") utilise toujours des couleurs diluées mais il applique plusieurs lavis successifs avec des couleurs différentes à chaque fois, ce qui intensifie progressivement  la coloration, avec des nuances différentes. A essayer une prochaine fois;

    - la prochaine fois, je peindrai les différens tronçons de rue après les avoir collés sur le réseau, de façon à camoufler plus facilement les raccords. Un peu de plâtre ou d'enduit permet aussi des transitions discrètes.

    A bientôt,

    Hervé, 11 juin 2011 .

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    CG
    Mercredi 15 Juin 2011 à 09:40

    Super boulot Hervé ! Courage pour la suite.

    2
    jf
    Mercredi 15 Juin 2011 à 10:55

    Beau travail Hervé! Ca donne vraiment bien!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    JeanPhi
    Samedi 31 Décembre 2016 à 15:53

    Magnifique!

    Il existe un catalogue des articles Spoerle téléchargeable sur

    <style></style> <table style="border-collapse: collapse; width: 242pt;" border="0" cellspacing="0" cellpadding="0" width="242"><colgroup><col style="mso-width-source: userset; mso-width-alt: 10325; width: 242pt;" width="242" /> </colgroup> <tbody> <tr style="height: 15.0pt;" height="15"> <td class="xl65" style="height: 15.0pt; width: 242pt;" width="242" height="15">http://www.mist72.de/werkstatt%20spoerle.htm</td> </tr> </tbody> </table>

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :